Autour du chantier

Constamment revu à la baisse et ajourné, le projet subit deux adjudications infructueuses. Alors que Dulac propose de majorer le devis (15%), la municipalité souhaite modifier les plans. Finalement, les habitants acceptent d’effectuer des charrois pour le compte de l’entrepreneur adjudicataire (lettre du sous-préfet, 8 décembre 1893).

Le décompte définitif de l’entreprise sera dressé par l’architecte chalonnais Gindriez, quelques mois avant le décès de Dulac.


Dessin Dulac : élévation, coupe et plan [ADSL O 1909]