Autour du projet

A la demande de la municipalité (délib. du 25 septembre 1883) qui ne dispose pas de ressources suffisantes, Dulac propose, dans son rapport du 5 octobre 1883, d’ajourner la construction des préaux couverts, des salles des travaux à l’aiguille et des ouvrages manuels, finalement jamais exécutés.

Par délibération du 28 janvier 1883, le conseil municipal vote l’acquisition du terrain Gonin au prix de 5 000 F, couvert par l’aliénation des deux anciennes écoles (dont les bâtiments subsistent toujours).


Dessin Dulac : plan du rez-de-chaussée [Archives privées]

Dessin Dulac : plan d’ensemble du bourg (noter les deux anciennes écoles)
[Archives privées]