Accueil > L’architecture départementale > Les débuts > Les débuts de l’architecture scolaire en Saône-et-Loire

Les débuts de l’architecture scolaire en Saône-et-Loire

Les plus anciens bâtiments scolaires - dont très peu sont hérités du 18e siècle - se localisent près du val de Saône, partie la plus éclairée du département du point de vue de l’instruction publique (Chalonnais, Tournugeois, Mâconnais).

Jusqu’au milieu du 19e siècle, la maison d’école reste dans l’ensemble proche de la maison de maître, et les constructions des architectes Berthier, Zolla, Narjoux, Moreau, Roch, Bonnet… s’inspirent encore largement des principes classiques (fronton, baies en plein-cintre), tandis qu’en Autunois, l’architecte Léger impose le plan en T (corps principal pour la mairie et le logement, avec une aile scolaire en retour d’équerre). L’architecte charolais Della-Jogna est l’un des premiers à introduire dans l’architecture civile le style néo-gothique qu’il applique avec succès dans ses églises.


FONTAINES. Mairie-école de garçons. Arch. L. Narjoux, 1849. [ADSL 3T258 ]


SAINT-VINCENT-BRAGNY. Mairie-école de garçons. Arch. A. Della-Jogna, 1867. [ADSL 0 2038]