La carrière politique

Maire de Savianges (1870-1901)

Conseiller général du canton de Buxy (1871-1901), sous l’étiquette « candidat de la démocratie » (+ 96 % des voix aux élections de 1892).

Secrétaire du Conseil général (1872-1896) - Vice-président (1896-1901) - Membre de la Commission permanente du Conseil général (1876-1895) - Membre des Commissions « Travaux publics et chemins vicinaux » et « Chemins de fer » - Rapporteur de plus de 350 projets, tous adoptés sauf un (dispositif de fenêtres de son invention pour prévenir les suicides dans les prisons, 1878).

Membre du Conseil des Bâtiments civils (1889-1895).

Président-Fondateur de l’Union Agricole et Viticole de Chalon-sur-Saône (1887-1901).

Sénateur de Saône-et-Loire (1892-1900) dans les rangs de la Gauche démocratique (Républicains modérés). Membre de la Commission dite « d’Intérêt local » du Sénat : son activité fut immense puisqu’il rapporta plus de 600 projets de lois, tous adoptés (lois d’imposition extraordinaire pour travaux d’intérêt général dans les villes, aide médicale gratuite…).

François DULAC est avant tout un homme de dossiers et de commissions, plus qu’un orateur. Sa seule intervention remarquée à la Tribune fut celle du 8 février 1893 au sujet de la reconstruction de l’Opéra Comique à Paris, détruit par un incendie (1887) pour laquelle il demanda l’ouverture d’un concours d’architectes, et non une adjudication d’office.

Illustration : Buste en résine oeuvre de CH. JACQUOT, 1905
(Collection La Maison d’Ecole)
Copie de l’original destiné au caveau familial à Savianges