2- Plans simples

 GENOUILLY ; MONTCEAU ; ETANG (VELET) ; SAINT-BERAIN-SUR-DHEUNE

Excepté l’école de Montceau, il s’agit d’édifices modestes, dont l’un est destiné à une école de hameau : celui de Velet (commune d’Etang-sur-Arroux), avec son logement aménagé au niveau des combles, s’apparente à l’habitat rural de l’Autunois, une exception dans l’œuvre de Dulac.

Dans le cas de Genouilly, le bâtiment scolaire de l’école de filles, de plan rectangulaire, vient se greffer sur une ancienne maison acquise pour accueillir le logement. Dulac restait persuadé que ce programme, imposé par la commune, absorbait autant de crédits qu’une construction neuve complète.

Montceau-les-Mines conserve la seule école urbaine de Dulac, singularisée par son élévation de deux étages et ses corps en retour d’équerre pour les escaliers.

A Saint-Bérain-sur-Dheune, Dulac élève le bâtiment scolaire à l’écart d’un ancien local qu’il prévoit d’aménager pour la mairie et le logement.


SAINT-BERAIN