A Paray-le-Monial, le quartier situé au sud de la voie ferrée, comprenant notamment la cité ouvrière édifiée par la compagnie PLM, voit se construire en 1937, rue de Bellevue, un nouveau groupe scolaire. Celui-ci comprend l’école des garçons, l’école des filles ainsi que la bibliothèque. L’édifice est organisé autour d’une cour intérieure délimitée par deux pavillons, les classes se trouvant dans le corps principal. Le traitement des entrées, la rationalité de la conception et le décor aux accents Art déco en font un bon exemple de l’architecture scolaire de cette période. La construction est l’oeuvre des architectes vichyssois Antoine CHANET et Jean LIOGIER.


Groupe scolaire, 1937, PARAY-le-MONIAL, rue de Bellevue - Antoine CHANET et Jean LIOGIER architectes

L’explosion démographique des années 1950-1960 et l’évolution de l’ensemble de la société dans les années 1960-1970 conduisent à définir de nouveaux enjeux en ce qui concerne les constructions scolaires. La rigueur et l’ordre cèdent leur place à la flexibilité et à la fluidité des espaces. Le temps scolaire n’est plus le seul temps d’utilisation de l’école, le lieu devient aussi le support d’activités péri-scolaires comme la garderie ou le centre de loisirs. La préfabrication d’éléments constructifs, l’utilisation de trames et de modules, l’emploi des couleurs, participent de cette volonté de réinventer une autre pédagogie et d’autres architectures.