A Clessé, en 1984, une expérience originale a permis d’associer la construction d’une nouvelle école à un projet éducatif sur l’espace sonore. Mené par l’architecte Christian BERNARD et l’association ACIRENE, le projet a abouti à la réalisation d’un bâtiment conçu comme un support d’apprentissage de la perception. Le système constructif en ossature bois se veut une référence aux jeux de construction. La présence de cinq éléments symboliques est intégrée aux différents espaces (l’eau de la fontaine, le feu du coin cheminée, le vent des girouettes, la terre du bac à sable, le soleil à travers les verrières). De nombreux objets sonores sont également disposés dans la cour de l’école, depuis les tuyaux amplificateurs de sons au caillebotis traité comme un xylophone géant.

Ecole maternelle, 1984, CLESSE / Atelier Christian BERNARD architecte

Depuis les années 1990-2000, l’organisation de l’enseignement primaire par cycles et la recherche d’économie dans la gestion des équipements publics amènent nombre de collectivités à repenser leurs écoles. Les regroupements intercommunaux, la création de groupes scolaires remplaçant des écoles dispersées, l’extension ou la réhabilitation de bâtiments anciens forment dorénavant une large partie des projets architecturaux. Comme les approches pédagogiques s’éloignent peu à peu des dogmes généralistes pour devenir des démarches plus adaptées aux élèves, l’architecture intègre également des dimensions singulières et locales, respectueuses de l’urbanité, des paysages et des édifices existants.