Autour des travaux

Moins de six mois après l’adjudication, l’entreprise est cédée à deux entrepreneurs (convention du 28 mars 1886). Les travaux avancent lentement.
Fin 1887, la municipalité installe deux classes et Dulac presse les entrepreneurs d’établir leur décompte afin d’obtenir le solde de la subvention (lettre du 16.12.1887).
La municipalité envisage l’installation des garçons et de la mairie dans le bâtiment inachevé, substitution que Dulac juge illicite (Lettre du 25 février1885). Cependant, le maire s’inquiète des conséquences de l’inachèvement de la construction à l’approche des élections.