Autour du chantier

Alors que le procès-verbal d’adjudication retient le nom de Simon Gogneau, entrepreneur à Poil (58), c’est Gogneau fils, entrepreneur à La Comelle qui signe le document et dirige la construction, ce qui soulève un différend au moment de la liquidation de l’entreprise (délibération municipale, 18 février 1900).

La réception définitive et le décompte, établis peu de temps avant le décès de Dulac, sont effectués par l’architecte Pinard d’ Etang-sur-Arroux.