BLANZY : école de filles

D’une municipalité à l’autre : un projet ambitieux mais embarrassant.

L’école de filles, confiée d’abord aux congrégations religieuses, se dote avec les municipalités républicaines (1882) de bâtiments neufs et imposants. Dépassant largement les prévisions budgétaires, leur construction pose de sérieux problèmes à la commune.